La sémantique du "complot russe"

Respectable Racism in French

For all you French readers and speakers: the great Thierry Marignaccult author and translator — was kind enough to transform my last letter about the unspoken racism that’s built into America’s oligarch “debate” into French. He previously translated my letters about homelessness in Los Angeles, the “Ukraine Doctrine,” and many others. He’s amazing. I just wish I could understand French. Thanks, Thierry.

Ces jours-ci, dans le sillage d'un scandale politique français dont personne ne dit le fin mot — le ridicule, au-delà de la violation de la vie privée qui voit les tartuffes dans leur levée de boucliers, si le candidat moralisateur d'un pouvoir discrédité s'est retiré, ce n'est pas à cause de la morale, c'est parce qu'il craignait, avec raison, qu'on se paie sa tête à chaque apparition— on parle à nouveau de "complot russe" , marronnier commode de ceux qui n'ont rien à dire. Contre toute évidence.

Notre ami Yasha Levine, russo-américain présente ci-dessous une nouvelle version outre-atlantique de cette absurdité, pays où, faut-il le rappeler, la version Clintonde sa défaite a été démentie publiquement. Yasha le fait en termes "sémantiques". En effet, comme tout discours raciste dans son essence, la russophobie s'appuie sur un langage.

Read the rest here: https://antifixion.blogspot.com/2020/02/la-semantique-du-complot-russe.html

—Yasha Levine